Qui êtes-vous ?

Ma photo
Juriste en droit de l'animal .Coordinateur de EGALS (Educational Group for Animal Law Studies- http://egals.university/).Chargé d'enseignement en droit de l'animal /Université de Strasbourg. Membre du Steering Committee du GAL Project(https://www.globalanimallaw.org/interviews/jean-marc-neumann.html)

samedi 30 juin 2018

Loup: le nombre de loups "dont la destruction"est autorisée porté à 43 individus !

On se souvient du nouveau Plan Loup 2018-2023 très contesté car ne satisfaisant ni les défenseurs du loup ni les éleveurs. 

L'objectif de ce plan est, au bout de 5 ans, de parvenir à une population considérée comme "viable" de 500 individus (chiffre a priori, selon certains spécialistes de l'animal comme étant notoirement insuffisant une population viable devant se composer d'au moins 1500 individus).

Les mesures pour "protéger l'espèce canis lupus" et "encadrer les mesures de défense"prévoient pour 2018 un plafond de 40 individus dont, je cite, la "destruction est autorisée".

Dès 2019 le plafond de 10% de la population "avec possibilité de relèvement de 2% par le préfet coordonnateur en cas d'atteinte du plafond avant la fin de l'année civile et de dommages particulièrement importants"

Le récent rapport de juin 2018 de l'ONCSF a fait état d'une population de 430 individus sur le territoire. C'est une nouvelle réjouissante qui montre que le loup se sent bien en France…Oui mais comme souvent, une bonne nouvelle peut en cacher une mauvaise.

Par arrêté en date du 25 juin 2018, le préfet de la Région Rhône-Alpes en sa qualité de "Préfet coordonnateur du plan national d'actions sur le loup et les activités d'élevage" a décidé que:

"Le nombre de loups(mâles et femelles, jeunes ou adultes) dont la destruction est autorisée, en application de l'ensemble des dérogations déjà accordées par les préfets ou qui pourront être accordées par eux, initialement de 40 pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2018,est portée à 43."

A ce jour (voir lien de Férus ci-dessous) le nombre de loups tués et décomptés s'élève à 11 (10 en vertu d'une autorisation préfectorale,1 par braconnage) selon détail donné par Férus ci-dessous :

Dans le cadre d’autorisations préfectorales :
  • Juin (Savoie) : 1 loup abattu. 
  • Mai-juin (Alpes-Maritimes) : 3 loups abattus. 
  • Mai (Savoie) : un loup abattu.
  • 25 avril (Alpes-Maritimes) : une louve abattue par la brigade loup (TDR). 
  • 17 avril (Var) : un loup mâle abattu par la brigade loup sur Canjuers (TDR)
  • 14 mars (Var) : une louve abattue par la brigade loup sur Canjuers (TDR)
  • 21 février (Var) : un loup abattu à Canjuers par la brigade loup (TDR). 
  • 20 février (Var) : un loup abattu à Canjuers par la brigade loup (TDR). 
A ce chiffre s'ajouteraient, selon Cap Loup, 9 loups morts sans preuve de braconnage et qui ne sont pas décomptés, ce qui porterait donc le chiffre total à 20 loups morts en France en 2018.


Il est regrettable que, aussitôt connue la "bonne santé" de la population lupine en France, le Préfet coordonnateur s'empresse de relever le nombre d'individus pouvant être "détruits"...



Bilan du suivi hiver 2017-2018 de l'ONCSF:


http://www.oncfs.gouv.fr/Espace-Presse-Actualites-ru16/Flash-info-du-Reseau-Loup-Hiver-2017-2018-ar2014


Arrêté du 25 juin 2018:


http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/20180625_ap_signe_prefet.pdf


Plan loup 2018-2023:




Arrêté du 19 février 2018:


https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036619318&dateTexte=&categorieLien=id


Férus:


https://www.ferus.fr/actualite/mortalite-des-loups-2018


Cap Loup:


http://www.cap-loup.fr/actualites/bilan-des-loups-tues/