Qui êtes-vous ?

Ma photo
Juriste en droit de l'animal .Coordinateur de EGALS (Educational Group for Animal Law Studies- http://egals.university/).Chargé d'enseignement en droit de l'animal /Université de Strasbourg. Membre du Steering Committee du GAL Project(https://www.globalanimallaw.org/interviews/jean-marc-neumann.html)

lundi 30 juillet 2018

Mexique: la cupidité et la stupidité risquent d'entraîner la disparition prochaine du marsouin du pacifique

Au Mexique, le marsouin du pacifique appelé également "Vaquita"(petite vache)"Senorita of the sea" (demoiselle de la mer) ou "Panda of the Ocean"(en raison des larges cercles noirs entourant ses yeux) risque bel et bien de disparaître à tout jamais et cela très rapidement.

Ce marsouin de maximum 1,5 mètres de long, est le plus petit cétacé au monde;découvert voici à peine un demi-siècle dans le golfe de Californie seul lieu où il a élu domicile ,il risque de disparaître sous peu.

Seuls 15 exemplaires vivraient encore dans les eaux chaudes de la Basse-Californie selon Rojas Bracho (cf.article du San Francisco Chronicle);selon ce dernier il y en avait 600 en 2011, 60 en 2015. et 30 en 2017 !

Il est en danger imminent d'extinction.

Pourquoi cet animal au visage souriant est-il en voie de disparition? une fois encore, la cupidité et la stupidité,qui vont souvent de pair,sont seuls à l'origine de cette situation dramatique qui mobilise désormais de nombreuses organisations de protection animale dont Sea Sheperd et  des citoyens engagés  dont la star hollywoodienne Leonardo di Caprio.

"Vaquita" est tout d'abord victime des filets maillants utilisés par les pêcheurs pour capturer un poisson, le totoaba, dont la vessie aurait des vertus "magiques" très prisées en Chine et vaudrait sur le marché près de 10'000 $ !

Vaquita s'y retrouve souvent emmêlée dans les filets et étranglée.Mais ce n'est pas tout. La viande de Vaquita serait aussi très prisée en Chine où 1 kg vaudrait autour de 3500 euros...

Le petit marsouin et le totoaba sont l'objet d'enjeux aussi importants et lucratifs que la drogue .

Bien que le gouvernement mexicain, conscient du risque de disparition imminente du sympathique et précieux petit animal, ait interdit les filets maillants, rien n'y fait.
Les mafias locales avides de profit sont prêtes à tout pour alimenter le marché chinois et ses stupides croyances quant à de prétendues vertus bénéfiques pour la santé humaine. Pur marketing, pur charlatanisme...et ça marche...hélas.

Le travail des mafias encouragées par leurs clients fortunés chinois, la corruption des fonctionnaires locaux, auront sans doute raison du "panda de l'océan"; en effet, sauf miracle, vaquita ou demoiselle de la mer disparaîtra d'ici 1 à 2 ans...

Triste sort pour un animal qui, à peine découvert, disparaîtra sans doute à jamais, victime, lui aussi, de la cupidité humaine.

L'unique chance de stopper cette disparition: faire cesser la demande de totoaba ! ce n'est hélas pas gagné.

Même si les chances de la sauver sont infimes, mobilisez-vous tous pour Vaquita ! Parlez-en autour de vous, soutenez Sea Sheperd dans son action, écrivez à l'ambassadeur du Mexique pour souligner l'importance de ce juste combat pour la survie d'un animal extraordinaire, bougez !


Sources:

Greedy Net Fishermen Slaughtering The 'Panda Of The Ocean': There's a crisis going on in the Pacific Ocean as an innocent porpoise falls prey to money and greed.